En effeuillant l’Avent…

Parce que l’automne me donne une irrépressible envie de promenades en forêt, de coups de bottes dans les châtaignes et de batailles de feuilles mortes, mon calendrier de l’Avent sortira cette année sans fard ni artifices. Juste du lin, de la laine et des branchages. Mais des chocolats quand même je vous rassure !

Tuto couture - Calendrier de l'Avent

Pour les inconditionnelles du DIY, vous trouverez le tudo de cette couronne-calendrier de l’Avent à l’Atelier des cigognes : tuto Calendrier de l’Avent.

Bonne couture et bel Avent !

Un Trendy chale de rentrée…

Je ne suis pas une tricoteuse en série. Mais j’aime avoir toujours un petit tricot qui mijote tranquillement dans son coin et que je viens remuer de temps en temps. Tout l’équilibre résidant dans le terme « petit » tricot, histoire de ne pas sombrer dans le tricot-boulet dont on met des mois (voire des années pour ma part…) à se débarrasser. Il faut souvent savoir résister à la tentation de commencer un nouvel ouvrage : les débuts sont toujours prometteurs et enthousiastes, les fins plutôt laborieuses et interminables. Mais quand même, cet été j’ai craqué…

Trendy chale

À force de voir des Trendy chale partout sur les blogs, et même portés à la sortie de l’école par des mamans toutes plus « trendy » les unes que les autres (Charlotte de Et puis la neige se reconnaîtra-t-elle ?), j’ai fini par repêcher quelques pelotes de laine immergées dans un sac fourre-tout depuis quelques années et sorti mes aiguilles. Évidemment comme mes plus grosses aiguilles n’étaient que du 4,5 mm, et bien j’ai attaqué en 4,5… en me maudissant de m’auto-condamner au tricot forcé pendant des mois et des mois avant de venir à bout de 65 cm de hauteur et 1m50 de large…

Trendy chale

Mais finalement le résultat est plus que satisfaisant ! Un tricot justement souple, pas compliqué à faire (point mousse tout du long, ça va, on suit !), et qui peut même s’arrêter à 45 cm de hauteur pour les feignasses (dont j’assume faire partie ;-)

Deux p’tits pompons pour parfaire le résultat (un peu frisés les pompons, car encore une fois j’ai recyclé une vieille écharpe jamais terminée…!) et le tour est joué !

Merci à Mlle Sophie pour son tuto simplissime et qui est peut-être l’un des plus pratiqués sur la terre entière ! (pour le tuto, c’est par ici !)

Une maison en carton pour la famille Lapin…

Une boîte à chaussures, des chutes de tissu, des boîtes d’allumettes, de la feutrine, du masking-tape, du ruban, de la peinture… Un peu de bricolage et d’imagination, et le tout se transforme, non pas en carrosse de Cendrillon, mais en maison de carton pour les petits lapins de ma deuxième fille !

Bricolage petite maison en carton

À l’occasion de ses 4 ans, je n’avais vraiment pas le courage d’acheter une énième boîte de jouets ou je ne sais quoi, et d’envahir encore la chambre des enfants, alors j’ai continué sur ma lancée de l’année dernière : des cadeaux d’anniversaire faits maison !

À l’origine de l’idée, une création de petite maison à partir d’une boîte à chaussures, présentée dans le Marie-Claire Idées n°106. Je me suis donc inspirée de l’idée, et j’ai repeint l’extérieur de ladite boîte à chaussures, collé du tissu Liberty pour recouvrir les murs, collé du papier Canson pour faire le plafond et les plinthes, et de la feutrine pour la moquette. Tout ça, soit à la colle blanche, soit tout bêtement avec un bâton de colle, ça marche aussi !

Des images imprimées jouent les tableaux et les paysages visibles par la fenêtre (fenêtre en Canson soit dit en passant, et bordée de rideaux froncés en broderie anglaise !). Les boîtes d’allumettes ont servi à fabriquer la commode. Cette dernière est nettement disproportionnée, mais on va dire que c’est plus facile pour les petites mains de ma fille ;-)

Quant au couvercle de la boîte, un peu de feutrine verte pour l’herbe, de la feutrine colorée pour les fleurs, du masking-tape pour cacher les bordures en carton, et voilà un petit jardin !

Bricolage petite maison en carton

Le nec plus ultra final : la boîte est recouverte d’un joli papier vintage et de masking-tape, puisque le but est aussi qu’elle serve de boîte de rangement pour les fameux lapins. (On notera l’obsession limite hystérique de la maman pour le rangement, mais on jettera ensuite un voile pudique dessus, chacun gardant ses coups de gueule pour soi…)

Au final, ma fille était ravie… et moi aussi ;-)

selectionne-sur-abracadacraft

Il était une fois trois sœurs…

Il était une fois trois sœurs, qui n’aimaient rien tant que s’évader ensemble dans leur royaume imaginaire… Une simple chambre devenait un château. Le couloir se transformait en écurie, tandis que le salon devenait cette mystérieuse  forêt, peuplée d’animaux sauvages et notamment de loups, pour la plus grande frayeur de la cadette…

Ces trois sœurs jouaient de concert sur ce merveilleux instrument qu’est l’imagination. Un jour princesses, le lendemain biches égarées ; un jour farouches cavalières, le lendemain louves des bois…

Tant et si bien que leur mère se prit à penser que de petits lapins, de feutre constitués et de coton brodés, trouveraient immanquablement leur place dans ce monde empreint de poésie, et sauraient jouer les complices des rêveuses éveillées… En quelques coups d’aiguilles (plus d’un assurément !), les trois sœurs furent chacune nanties d’un lapin feutré à leur anniversaire, et le plaisir escompté fut bien au rendez-vous !

Il était une fois trois soeurs...

(pour les plus terre-à-terre d’entre nous, la réalisation de ces Misses Maggie Rabbit trouve son explication sur le merveilleux site d’Alicia Paulson !)

Chic & Chaud

Ah depuis le temps que j’allonge ma liste de posts à écrire sur le blog… et que rien ne se fait, seuls les post-it se multiplient et mon sentiment de frustration s’amplifie. Bref, je ne vais pas attaquer la journée en ouvrant le bureau des plaintes mais reconnaissons qu’entre Atelier des cigognes, enfants continuellement malades, nuits apocalyptiques et quatrième grossesse, il se pourrait que je ne sois pas loin d’être débordée finalement ;-)

En tout cas un petit plaisir que je me suis accordé pour Noël : confectionner un faux col en fourrure pour ma sœurette ! En réalité, c’est évidemment de la fausse fourrure, mais l’illusion est réussie. Je l’ai doublé avec du tissu liberty (étonnant, n’est-ce pas ?), mais pas n’importe lequel, un petit bout de coupon précieusement gardé du liberty Hanako de l’automne 2011, un vrai coup de cœur.

Et comme le hasard fait bien les choses, les Piqueuses de jase lancent un nouveau concours pour l’hiver : Gla Gla Gla(mour), ça tombe à pic je suis dans le thème pour participer ! Pour leur rendre une petite visite et participer : Gla Gla Gla(mour).

J’en ai profité pour écrire le tuto de couture, pour celles que ça intéresse, c’est par là : tuto couture col fourrure.

Tutoriel de couture - Col fourrure et tissu Liberty

Tutoriel de couture - Col fourrure et tissu Liberty

Les piqueuses de jase

Petit post de rentrée (quoique fort en retard, je suis une adepte de la rentrée échelonnée…), histoire de se mettre du baume au cœur en découvrant le nouveau blog de défis de couture lancé par une amie : les piqueuses de jase !

Point question de pique et jazz, juste de couturières (québécoises de préférence) qui, tout en piquant leurs couvertures, laissaient bon train à la parlote et jasaient à n’en plus finir avec leurs commères piqueuses. Voilà donc pour l’origine saugrenue de l’expression, qui correspond on-ne-peut-mieux à l’état d’esprit des férues de couture, blogueuses à leurs heures !

Le premier défi des piqueuses de jase s’attelait à un patron de couture de C’est dimanche : la robe Paris, et le nombre de créations originales et abouties est stupéfiant !

J’en ai profité pour découvrir C’est dimanche et faire une première robe Paris à ma minette, mais je vais plutôt mettre des photos de la deuxième que je viens de finir, elle est beaucoup plus sympa finalement ;-)

Robe Paris - C'est dimanche

Robe Paris - C'est dimanche

Avis aux amatrices, le deuxième défi est de réaliser d’ici le 10 décembre un accessoire en couture (pochette, sac, housse de coussin…) à offrir à Noël ! Pour y participer : C’est pour quiiii ? Au passage, voici le lien vers le tuto de housse de coussin en ligne sur l’Atelier des cigognes : tutoriel housse de coussin.

Bonne cousette !

Passe-temps et marque-page

Parce que les livres sont des toiles où chaque mot s’unit à l’autre pour un tissage de l’œuvre  harmonieux et soyeux, quoi de plus naturel que de vouloir en souligner la poésie par un doux toucher de Liberty ?

Marque-page en tissu Liberty

Un papier Canson se revêt de tissu Liberty (une fine couche de colle transparente assurera l’union), se pare de quelques rubans (cousus ou collés), et le marque-page Liberty viendra marquer l’instant où le temps cesse de passer et où l’esprit se prête à tous les vagabondages.

Marque-page en tissu Liberty

Marque-page en tissu Liberty Marque-page en tissu Liberty

(Les livres ayant servi de support à ces photos de marque-pages Liberty sont les suivants : Pérou, Chemins perdus de Juan Manuel Castro Prieto – éditions du Chêne -, et Degas de Pierre Cabanne – Profils de l’Art, éditions du Chêne.)

Coussin feutrine & liberty

Bandeau liberty

Un petit air de nouveauté souffle sur le canapé… Depuis longtemps imaginé dans un coin de ma tête mais toujours en attente de réalisation, un coussin à la housse totalement défraîchie s’est finalement rhabillé de pied en cap de feutrine bleu marine et de tissu liberty aux motifs géométriques, agrémenté quand même d’une piqûre sellier gris clair.

Le p’tit plus pour les flemmardes : j’ai tout cousu par-dessus l’ancienne housse, histoire de garder la fermeture éclair et d’éviter de retailler intégralement une housse de coussin aux bonnes dimensions ;-)

Coussin en feutrine et tissu Liberty